La Boutique

Fino sherry BARBADILLO

12,00

Fino sherry BARBADILLO Image

Fino sherry BARBADILLO 15°   0,75 L

Au sud de l’Andalousie, la région viticole de Xérès doit son expansion aux Romains qui en exportèrent l’huile d’olive et les vins dans tout le bassin méditerranéen. Malgré l’interdiction musulmane dès les années 700, la viticulture continua de prospérer durant tout le Moyen Âge, sous des prétextes médicinaux. Après  la Reconquista, le commerce de vins, notamment vers l’Europe du nord, s’intensifia.  L’appellation DO lui fut attribuée en 1933 sous les noms de Jerez, Xérès et de Sherry pour les amateurs britanniques. C’est en Angleterre que le xérès trouve le meilleurs écho. Dès 1565, une charte accorda à quelques négociants, nominativement, le privilège de vendre ces vins. William Shakespeare était sans doute le meilleur ambassadeur du Xérès. Il s’était écrié  « Si j’avais un millier de fils, le premier principe que je leur inculquerais, ce serait de fuir les breuvages sans force et de s’adonner au xérès ».

Le fino de Jerez est un vin de voile classé D.O. depuis 1933. Il fait partie de la catégorie des xérès fino, plus fins et moins alcooliques que l’oloroso. Réputé piquant, léger, sec et peu acide, la réglementation lui impose un taux d’alcool à 15%, ce qui en fait le plus léger des vins du Xérès. Dès les XVIIIe s, le vin de Manzanilla est mentionné dans la littérature, associé aux fêtes locales.

La maison Barbadillo est, avec plus de 500 hectares et 16 caves, le plus grand domaine du Xérès.

Sur des vignes trentenaires, elle propose un vin biologique, traditionnel et historique de la

région. Il est élevé à Jerez de la Frontera et donne des vins plus robustes et moins salins que ceux élevés à Sanlúcar de Barrameda.

Catégorie:
vins

Fino sherry BARBADILLO

12,00

Fino sherry BARBADILLO Image

Fino sherry BARBADILLO 15°   0,75 L

Au sud de l’Andalousie, la région viticole de Xérès doit son expansion aux Romains qui en exportèrent l’huile d’olive et les vins dans tout le bassin méditerranéen. Malgré l’interdiction musulmane dès les années 700, la viticulture continua de prospérer durant tout le Moyen Âge, sous des prétextes médicinaux. Après  la Reconquista, le commerce de vins, notamment vers l’Europe du nord, s’intensifia.  L’appellation DO lui fut attribuée en 1933 sous les noms de Jerez, Xérès et de Sherry pour les amateurs britanniques. C’est en Angleterre que le xérès trouve le meilleurs écho. Dès 1565, une charte accorda à quelques négociants, nominativement, le privilège de vendre ces vins. William Shakespeare était sans doute le meilleur ambassadeur du Xérès. Il s’était écrié  « Si j’avais un millier de fils, le premier principe que je leur inculquerais, ce serait de fuir les breuvages sans force et de s’adonner au xérès ».

Le fino de Jerez est un vin de voile classé D.O. depuis 1933. Il fait partie de la catégorie des xérès fino, plus fins et moins alcooliques que l’oloroso. Réputé piquant, léger, sec et peu acide, la réglementation lui impose un taux d’alcool à 15%, ce qui en fait le plus léger des vins du Xérès. Dès les XVIIIe s, le vin de Manzanilla est mentionné dans la littérature, associé aux fêtes locales.

La maison Barbadillo est, avec plus de 500 hectares et 16 caves, le plus grand domaine du Xérès.

Sur des vignes trentenaires, elle propose un vin biologique, traditionnel et historique de la

région. Il est élevé à Jerez de la Frontera et donne des vins plus robustes et moins salins que ceux élevés à Sanlúcar de Barrameda.